Journée de la Non Violence Éducative

Dernière mise à jour : avr. 29

Qu’est-ce que la Violence Éducative Ordinaire (VEO) ?

Voici la définition de @stopveo :

La Violence Éducative Ordinaire (VEO) est la violence (physique, psychologique ou verbale) utilisée envers les enfants à titre « éducative », communément admise et tolérée (« ordinaire »).


Parmi les VEO, on peut trouver : les claques et fessées, le fait de tirer l’oreille, de crier, de forcer à manger, d’isoler dans une chambre ou au coin, le chantage ou la manipulation dans le but de faire obéir un enfant, les punitions, les humiliations…


Pratiques éducatives ou violences ?

La VEO est difficile à débusquer : la plupart des parents croient bien faire, et ne font pas la différence entre leurs pratiques éducatives et la violence.


Quand on devient parent, on chemine en fonction de notre propre histoire. On a reçu tellement de mauvaises habitudes éducatives en héritage que nous sommes conditionné.e.s ! En prendre conscience c’est déjà un grand pas.

Il n’y a pas si longtemps dans l’histoire, le bébé et l’enfant n’étaient pas considérées comme des personnes. Il fallait seulement les nourrir et les faire grandir. On pensait même que les bébés ne ressentaient rien, ni émotion ni douleur physique.

Plus récemment, nous avons grandi avec cet héritage de « dressage » des enfants : obéissance, autorité, chantage, punition, récompense, humiliation voire violence physique. Bien souvent à l’école les mêmes méthodes étaient appliquées.



L’enfant est bon par nature

Aujourd’hui, on sait grâce aux recherches en neurosciences notamment, que l’enfant naît bon, empathique, et plein de belles intentions.

Les enfants apprennent par imitation. Ça aussi, on le sait maintenant. Tu lui donnes des ordres, tu lui demandes l’obéissance, tu le punis ou le mets à l’écart… Il va penser que c’est le fonctionnement « normal » dans la vie, puisque son parent fonctionne comme cela. Et il va donc reproduire cette façon de communiquer en dominant, notamment à ses petits frères/sœurs ou aux petits à l’école…

Que souhaites-tu pour tes enfants ? Que veux-tu leur transmettre en terme de valeurs, de projet de vie ? Souhaites-tu à ton enfant d’être un futur adulte sage et obéissant ? Ou lui souhaites-tu la liberté de penser, de faire, et d’être ? L’épanouissement, la possibilité de dire non, même à une figure d’autorité ? A quoi veut-on les préparer exactement ?

Comment te sens-tu quand ton chef, ton partenaire, ton ami te parle mal ou sèchement, te critique ouvertement, ou pire, te crie dessus ? Et est-ce que ça te viendrait à l’idée de crier sur ton ami.e qui a fait une « bêtise » ? Est-ce que tu qualifierais ça de bêtise d’ailleurs ?


Illustration by Fanny Vella


Quelques astuces pour une parentalité + respectueuse :

  • Se rappeler que son enfant ne fait pas « exprès », qu’il ne nous « cherche » pas, mais qu’il y a toujours une bonne raison, à nous de la découvrir ! En cherchant notamment quel besoin ou quelle émotion se cache derrière un comportement qui ne vous paraît pas adapté.

  • Se renseigner sur la CNV (Communication Non Violente) et s’entraîner à écouter vraiment son enfant et son partenaire avec empathie, pour aller vers des relations authentiques

  • Écouter les conseils et recevoir du soutien d’autres parents ayant la même vision, et s’écouter, se faire confiance en tant que parent,

  • Se renseigner sur ce que l’empathie et les câlins apportent au développement de l’enfant

  • Penser à ce qu’on veut apporter à son enfant en termes de valeurs et d’avenir et se rappeler que les enfants apprennent par imitation ; quels adultes aimerait-on les voir devenir, et comment modifier notre comportement en conséquence ?

  • Réfléchir à ce qui se passe pour nous quand on se met en colère avec son enfant : comment ça se passait pour nous, lorsqu’on était enfant, dans cette situation ? Cela te donnera des pistes sur ce qu’il te reste à « travailler » pour apaiser ta parentalité et éviter les comportements qui te viennent en automatique et qui ne te conviennent pas.

  • Appeler la hotline SOS Parentalité pour trouver du soutien et un espace d'écoute sans jugement.

Si tu as crié ou tapé ton enfant, ou toute autre forme de VEO, n’oublie pas de t’excuser et de réparer la relation ! L’objectif n’est pas d’être un parent parfait. Faire au mieux pour son enfant, c’est déjà bien ! Chacun à son rythme, on chemine. Et on s’élève avec son enfant. Je te souhaite un beau cheminement parental !

Lucie.



Tu souhaites en savoir + sur ce sujet, et échanger avec d'autres parents : rendez-vous ici, ce vendredi 30 avril 2021 à 9h15 : il reste deux places en présentiel, et possibilité de nous suivre en visio !

Atelier OFFERT à La Cause des Parents, sur inscription (par mail).


Vous souhaitez approfondir certains thèmes ou problématiques au sein de votre famille ? Je vous accompagne sur votre chemin de parent, quel que soit votre parcours. Contactez-moi !



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout