• Lucie - Le Nid

"Sois sage !"


« Sois sage ! »

On entend tellement souvent cette injonction !

Tout d’abord, « Sois sage », c’est un ordre ; et un ordre, c’est obstacle à la communication. Ce n’est donc pas une façon de communiquer bienveillante. L’adulte parle, et l’enfant obéit, sans avoir la possibilité de vous répondre, sans pouvoir vous dire quels sont ses besoins du moment, comment il se sent. Il est comme nié dans tout cela ; sa mission étant d’obéir, peu importe son état.


Ne prenez pas tout cela comme des injonctions d’ailleurs, je grossis le trait pour mieux me faire comprendre ;)


Maintenant, essayons de changer de regard sur l’enfant, à la lumière de tout ce que l’on sait, notamment grâce aux recherches en neurosciences.


- Les enfants apprennent par imitation

« Sois sage » : Vous lui donnez des ordres, vous lui demandez l’obéissance… Il va penser que c’est le fonctionnement « normal » dans la vie, puisque son parent fonctionne comme cela. Et il va donc reproduire cette façon de communiquer de façon naturelle, en dominant, notamment ses petits frères/sœurs ou les petits à l’école…


- Derrière un comportement « inadapté » se cache un besoin non comblé

Ce point-là est valable pour les enfants, et pour les adultes !

Et derrière « Sois-sage », il y a un besoin de l’adulte qui s’exprime ; précisez-le : « j’ai besoin de calme », « c’est important pour moi que tu respectes ce lieu / cette personne », « ici on ne peut pas toucher les objets / grimper partout », « cet endroit n’est pas vraiment adapté pour les enfants, est-ce que tu pourrais patienter pendant que je fais… Je t’ai apporté ce jouet/livre pour t’aider ». On peut aussi anticiper et gérer les choses avant qu’il y ait des comportements inadaptés des enfants.

Et à ce propos, il est toujours bon de se rappeler que notre enfant ne nous « cherche » pas, ne fait pas « exprès », mais qu’il y a toujours une bonne raison à son comportement, à nous de la découvrir ;)

Devenons des parents jardiniers :)


- Une relation empathique et soutenante permet au cerveau de l’enfant de se développer

Si vous êtes déjà venu.e à l’un de mes ateliers, ou si nous nous sommes rencontré.e au cours d’un accompagnement à la naissance, alors vous avez déjà entendu parler du pouvoir de l’écoute ! ❤️

Prendre le temps d’écouter vraiment son enfant, de le comprendre, même si vous avez l’impression qu’il s’agit d’une broutille, de votre point de vue d’adulte. Votre enfant va se sentir écouté, compris, valorisé ; il aura l’impression d’avoir de la valeur à vos yeux, et par extension, aux yeux de tous. Il va prendre confiance en lui, et aura confiance en vous, en cette relation. En grandissant, il saura qu’il peut retourner vous parler, se confier en toute sécurité, même si c’est grave…

Le sujet de l’écoute me passionne ; je peux vous en parler pendant vraiment longtemps !! Si vous voulez approfondir, le prochain cycle Vivre et Grandir Ensemble commence bientôt !! Et devinez quoi, l’écoute empathique, c’est le sujet du premier atelier de 3h de ce cycle ! Et il reste des places ;)

Pour finir… Quand un enfant « dérape » alors qu’on lui a demandé d’être sage, voici ce qu’il se dit : je suis nul, mauvais, petit, je n’arrive pas à rester sage, à satisfaire maman/papa, j’énerve toujours maman/papa, elle.il ne va plus m’aimer, etc.

Refuser que ses enfants soient « parfaits » (car c’est un peu ça qu’on leur demande, quand on leur dit « sois sage », non ?), c’est leur laisser la possibilité d’être eux-mêmes, tout en leur disant que c’est exactement comme cela qu’on les aime. Je vous conseille à ce propos un très joli livre sur l’amour inconditionnel : « Mon amour », d’Astrid Desbordes.


Un enfant ne peut pas respecter tout le temps cette injonction : c’est beaucoup trop large, et très subjectif ; c’est quoi être sage ? Est-ce que c’est la même chose pour vous, votre partenaire ? Les enseignants ou autres adultes autour de vos enfants ?

Et vraiment, est-ce qu’on souhaite ça à nos enfants ? Une vie sage ? Bien rangée, sans excès, sans aventures, sans dérapages ? Est-ce qu’on peut être épanoui en étant sage ?

Alors, avant de les envoyer à l’école / chez papi / au magasin… Pourrait-on leur souhaiter une belle journée, plutôt que de leur demander d’être sages ?

Comme toujours, vous pouvez réagir en commentaire !

**** Vous voulez aller + loin sur ce sujet ? Je vous accompagne, en ateliers collectifs ou en rencontre individuelle, à votre domicile ou en visio ! Contactez-moi pour toute précision ! www.LeNid-SEleverEnsemble.fr

Vous pouvez aussi vous abonner à ma newsletter mensuelle, pour ne rien louper !

© 2019 par Le Nid

lenidparentalite@gmail.com

Lyon, Lozanne, France

Le Nid

S'élever ensemble